Le bricolage, une affaire de voisinage

  • Article  •
  • Épisode  •
  • Thematique  •
  • #Tags  •
Brève

Le petit bricolage devient un service de conciergerie

Lulu dans ma rue, partenaire de la Mairie de Paris, réhabilite les kiosques parisiens en proposant des services à la personne à l’échelle du quartier.

Parmi les services phares, comme le repassage ou la promenade des animaux, on compte le bricolage. Il suffit d’appeler un Lulu et de payer la demi-heure ou l’heure pour une somme modique (entre 5 et 20 euros). Parmi les Lulus, il y a tous les profils, comme le décrit Charles-Édouard Vincent, fondateur de l’entreprise sociale, dans un article de 20 minutes.fr : “Des étudiants, des retraités, des gens en reconversion qui cherchent tous des compléments de revenus.” Mais aussi des personnes en difficulté sociale (titulaires du RSA notamment) pour lesquelles “Lulu dans ma rue” apporte un soutien renforcé et touche une subvention de la mairie. La Conciergerie solidaire, lancée en 2010, permet également le retour à l’emploi de ses salariés et travaille avec des partenaires et prestataires dont 80% appartiennent au champ de l’économie sociale et solidaire. Parmi les services proposés, l’entretien des vélos ou des petits travaux.

Brève

Des apps pour préparer vos travaux domestiques

Pour bien bricoler, il faut avoir bien planifié son projet.

C’est là que la technologie offre un soutien précieux. Des applications comme celles qu’offre Home Design 3D permettent ainsi de concevoir petits et grands travaux, du gros oeuvre à la déco. De son côté, l’application MagicPlan promet de vous aider à faire des plans de qualité professionnelle à partir de photos de votre intérieur, pour pouvoir planifier des projets en 3D. Enfin, la marque de bricolage américaine Lowe’s mise sur une API pour permettre à leurs clients de visualiser leur projet sur le site internet et de le voir avec un casque de réalité virtuelle au moment de l’achat en magasin.

à la une

Où en est le mouvement maker ?

En 2010, le mouvement des makers semblait promis à un tel âge d’or qu’on imaginait déjà qu’en 2017 les magasins...

Data

85%

C’est le pourcentage de Français qui aiment bricoler lorsqu'ils sont en vacances.

Source : Fédération des magasins de bricolage

Data

300

C’est le nombre d’espaces en France dédiés aux communautés de bricoleurs adeptesdu Do It Yourself collaboratif et open source.

Source : Influencia

Point de vue

À la pêche aux bons tuyaux

Préférez-vous apprendre à bricoler ou laisser faire ceux qui savent ?

à la une

Les mutations du bricoleur

Passe-temps de papa il y a 10 ans, le bricolage est devenu tendance. Dans nos mondes de plus en plus...

et si demain ?

Et si demain une heure par mois de notre temps était consacrée à améliorer le quartier (jardinage, bricolage...) ?