• Article  •
  • Épisode  •
  • Thematique  •
  • #Tags  •

Le sport entre collègues, c’est l’avenir !

A la une

Nous vous
recommandons aussi

Le bien-être au travail, ce n’est plus seulement une bonne cantine, des activités de team-building bien choisies ou un baby-foot près de la machine à café. Ces dernières années, les cours de sport et de yoga sur le lieu de travail fleurissent, les challenges sportifs entre collègues se multiplient et des incitations financières sont même mises en place pour encourager les salariés à avoir un mode de vie plus actif.

Si tu ne viens pas au sport, le sport viendra à toi

Bouger quand on travaille, c’est important. En 2013, avec son ouvrage Danger sédentarité, le professeur François Carré, cofondateur de l'Observatoire de la sédentarité, tirait la sonnette d’alarme : “Plus le temps journalier passé en position assise est élevé, et plus courte est l'espérance de vie.” Alors que l’on a longtemps surtout pris en compte les effets sur la santé des métiers considérés comme pénibles, il se trouve que rester trop assis devant son ordinateur peut aussi avoir des conséquences négatives. Or, dans nos sociétés post-industrielles, la sédentarité augmente. Le professeur Carré recommande de se lever à intervalles réguliers pour se dégourdir les jambes, de marcher le plus possible et de se ménager du temps pour une activité sportive. Bonne nouvelle pour les salariés qui n’ont pas assez de temps pour eux : de plus en plus, le sport vient à eux. D’abord sous la forme de cours de sport ou de yoga sur le lieu de travail même. C’est le choix qu’a fait le maroquinier SIS pour prévenir les risques de troubles musculo-squelettiques chez ses employés : une vraie salle de sport avec les mêmes équipements que dans une salle classique, et trois coachs salariés par l’entreprise pour dispenser cours et conseils. Le groupe agroalimentaire Savencia, propriétaire de la marque Elle & Vire, a également mis en place des cours collectifs pour les salariés, à 2€ la séance. Le fait d’avoir un professeur joue en effet un rôle fondamental dans la motivation : selon le baromètre Santé de la FFEPGV (Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire), 41 % des sondés expriment le besoin de pratiquer une activité avec un coach pour les accompagner et les motiver.

On observe ensuite un effet d’entraînement auprès de leurs collègues.
Les entreprises qui n’ont pas la place d’organiser des cours dans leurs locaux peuvent choisir de donner accès à des salles : c’est ce que propose l'entreprise d'origine brésilienne Gympass, implantée dans 570 villes dans le monde. Sur le même principe que la prise en charge d'une mutuelle, Gympass est payé en partie par le salarié et le reste du forfait est à la charge de l'employeur, le tout à des tarifs moins élevés que ceux du marché. En France, les comités d’entreprise s’y mettent aussi, en remboursant l’abonnement des salariés aux clubs de sport. Enfin, il y a le coaching en ligne, comme avec le programme FizzUp, qui permet de s’entraîner sans équipements et n’importe où… même au bureau.

Se dépasser en équipe

Le sport peut aussi être une activité de team building efficace. Certaines initiatives comme Kenkoi offrent un parcours ludique et pédagogique pour cultiver le bien-être des collaborateurs en entreprise à travers de défis sportifs à relever seul ou à plusieurs. La startup Papernest a par ailleurs inscrit ses coureurs les plus assidus aux 10km de L'Équipe en 2018 et au Marathon de Paris. Pour Philippe de la Chevasnerie, fondateur de Papernest, ces activités aident à gérer le stress des pics d'activité.

Nous n'avons pas de culture de l'horaire mais plutôt une culture du résultat. Cela peut donner un rythme de travail assez rapide alors on propose ces séances de sport pour aider à décompresser.

Certains événements sportifs se sont spécialisés dans la compétition entre entreprises, comme les courses Run at Work, qui favorisent l’esprit d’équipe chez les participants. Autre bonus de la participation à des compétitions sportives : cela permet de soutenir des causes. Depuis 2016, la Fondation des Femmes organise ainsi La Nuit des Relais, une course solidaire pour lutter contre les violences faites aux femmes. L’édition 2017 a ainsi réuni 100 équipes qui ont collecté 100 000 € pour financer des projets permettant l’accès à la justice des femmes victimes de violences. De son côté, le Challenge contre la Faim organisé chaque année par Action contre la faim permet de défendre les couleurs de son entreprise tout en se divertissant et en pratiquant du sport course, marche, zumba, yoga...) au profit de l'ONG. En 2017, la course a permis de récolter plus de 3 millions d’euros pour des actions de lutte contre la faim. De plus en plus d’entreprises proposent aussi à leurs salariés des défis sport et santé : les programmes BeWizz et BeWalk d’Alizeum les encouragent ainsi à marcher plus, prendre moins l’ascenseur et faire des activités sportives. Cette agence, experte de la communication et de l’événementiel dans le sport et la santé, propose aux entreprises toute une série d’actions autour de l’activité physique et de l’hygiène de vie, qui entrent souvent dans le cadre des politiques RSE. Derrière ces encouragements à prendre soin de soi, il n’y a bien évidemment pas que de l’altruisme : des salariés qui font du sport sont plus productifs, moins souvent malades et généralement plus motivés au travail. De quoi encourager les employeurs à motiver leurs salariés à prendre soin d’eux !