• Article  •
  • Épisode  •
  • Thematique  •
  • #Tags  •

La récompense en entreprise peut-elle être réinventée ?

A la une

Nous vous
recommandons aussi

Traditionnellement, pour motiver et valoriser ses salariés, l’entreprise a recours à des défis permettant d’identifier celui qui a le mieux travaillé, donc qui a rapporté le plus d’argent à son entreprise. Mais cette définition un peu figée de “l’employé modèle” évolue. Alors que les salariés d’aujourd’hui sont de plus en plus en quête de sens et d’équilibre dans leur travail, et que les employeurs se préoccupent de leur responsabilité sociale vis-à-vis de leurs équipes, il s’agit moins d’identifier le “meilleur” que d’entretenir la motivation -- et donc le sentiment de reconnaissance des salariés.

Motiver ses salariés : un business florissant

Le défi d’entreprise est né du besoin de motiver les troupes : donner des objectifs spécifiques aux salariés et leur fournir l’occasion d’obtenir une reconnaissance toute particulière pour leurs efforts, permet aussi de booster la productivité de l’entreprise. Outil très utilisé pour les équipes de commerciaux, ces indicateurs peuvent cependant être beaucoup plus larges ou originaux que le nombre de nouveaux contrats signés. De plus en plus, on voit ainsi apparaître des défis concernant des activités périphériques, voire extérieures à l’entreprise, qui contribuent à donner plus de sens au travail. Dans le cadre d’une politique RSE, les employeurs peuvent ainsi encourager leurs salariés à relever des défis environnementaux ou sociaux. La start-up américaine Loqules est spécialisée dans l’organisation d’expériences qui mettent en relation communautés et entreprises : les comités d’entreprise de Salesforce, Uber, Citibank et Facebook ont tous décidé de nouer un partenariat avec une association humanitaire locale, répondant aux demandes de leurs employés. En France, le GECO-Challenge est un défi d’éco-conduite inter-entreprises qui encourage à mieux conduire sur le chemin du travail. Ce genre de compétitions, à la fois ludiques et porteuses de sens, permet de sensibiliser les salariés à certains enjeux tout en renforçant les interactions entre eux.

En effet, une bonne ambiance au travail est un facteur très important de motivation : selon une étude réalisée par l'institut OpinionWay pour Monster fin 2014, plus de 40% des Français envisageraient de changer d'emploi en cas de mauvaise ambiance au travail -- critère plus important encore que le salaire. Pour favoriser cette atmosphère positive, de plus en plus d’entreprises proposent des activités ou défis qui vont au-delà du traditionnel team-building. On peut évoquer les journées de solidarité, qui mobilisent les salariés autour d’une cause commune, mais aussi les défis d’entreprise qui favorisent la cohésion d’équipe au quotidien. On peut ainsi mentionner l’application SquadR qui invite à faire du sport pour soi, mais aussi pour son “squad” : chaque collaborateur peut monter une équipe avec plusieurs autres salariés et ainsi défier d’autres équipes de salariés au sein de l’entreprise pour tenter de devenir, chaque mois, la meilleure équipe. Une manière ludique de souder les liens entre les membres d’une équipe et de créer de petits challenges entre les services d’une entreprise, par exemple.

Savoir comment récompenser

Qui dit challenge d’entreprise dit aussi récompense : même si les défis changent, aussi bien dans leur nature que dans leur forme, ils doivent toujours répondre à un besoin de valorisation des collaborateurs. Et dans ce domaine, il est de plus en plus communément admis qu’il n’existe pas de solution toute faite. Le chercheur américain Ned Herrmann a ainsi élaboré un test de personnalité pour savoir à quelles récompenses les gens sont plus sensibles : rémunération, implication dans les affaires de l’entreprise, reconnaissance des pairs ou participation et plaisir. Certains préfèreront percevoir une prime quand d’autres seront plus contents de recevoir des prix immatériels (participation temporaire au conseil d’administration, bon pour quitter le bureau plus tôt ou arriver plus tard, jour de télétravail) ou encore collectifs (dégustation de groupe, visite, voyage). Une autre grande tendance, ce sont les récompenses numériques, qui permettent au salarié de choisir lui-même la contrepartie qui lui fera le plus plaisir. Si le chèque-cadeau reste encore la solution la plus plébiscitée par les managers pour récompenser leurs équipes, les coffrets et autres cartes cadeaux proposant des expériences allant de la journée au spa à l’atelier brassage de bière ont le vent en poupe.

Au fond, la vraie clé pour entretenir la motivation en entreprise, c’est de connaître les aspirations de ses salariés.

Pour cela, rien n’interdit de leur faire remplir un questionnaire, ou d’avoir recours à certains outils numériques. La communauté de travail Mangrove a ainsi inventé un outil appelé Rachid qui, chaque jour, demande aux collaborateurs comment ils se sentent dans leur travail et fait remonter les informations au reste de l’équipe ou aux managers. De son côté, Wittyfit offre une solution de suivi du moral des équipes : c’est une plateforme numérique de pilotage et d'animation en continu de la qualité de vie au travail, sur laquelle les salariés peuvent partager leur ressenti en temps réel et qui offre aussi conseils et solutions pour faire face à certaines situations. Cette approche favorise l'écoute, le partage et le dialogue pour renforcer l'esprit d'équipe et donc améliorer l'engagement et l'implication des collaborateurs. Une manière probablement plus efficace que les rendez-vous RH ou discussions informelles à la machine à café pour détecter la perte de motivation chez un salarié.